Masque covid 19 : fabrication ultra simplifiée

Les stagiaires de Semeur d’IMAGES ont de l’imagination et un côté poétique pour vous aider dans la réalisation de masques contre le covid 19.

Sans matériels particulier, sans machine à coudre, seulement avec un peu d’ingéniosité.

Merci à Alain pour cette belle initiative

Comment bien choisir sa caméra ?

Reflex / Caméscope / Action Caméra ! comment s'y retrouver !

L’achat d’une caméra est la somme de nombreux questionnements. Entre la qualité des images, les performances optiques, la qualité du micro et le choix de différents accessoires, micro, perche, trépied, spot lumière … difficile de s’y retrouver !

Essayons de répondre à vos premières interrogations.

En tout premier lieu : quel est votre budget globale ?  En effet, il est prudent de prévoir quatre lignes budgétaires. Cet outil de calcul vous permet de fixer un ordre de pourcentage pour votre premier achat de caméra et ses accessoires.

Autre point : quel va être l’usage de votre unité de prise de vue numérique ? 

  • films d’entreprises, couvertures événementielles
  • documentaires, reportages
  • fictions
  • podcast, vlog, chaîne Youtube
  • vidéo 360 °
  • familiale 

Qu’est-ce qui influence le prix d’une caméra ?

  • La résolution de l’image. Aujourd’hui, la résolution la plus courante est le Full HD, l’image a une largeur de 1920 pixels et une hauteur de 1080 pixels. Depuis quelques années, la 4K, fait son apparition pour les caméscopes grand public. Se format se démocratise largement en 2020. L’image est composée de  3 840 pixels par ligne pour 2 160 lignes.
  • Le zoom : Un zoom optique n’a pas la même qualité qu’un zoom numérique. Le zoom optique est idéale pour filmer un sujet loin de l’objectif, sans perte de qualité. Un zoom optique a bien sûr des limites. Plus vous zoomez et plus la qualité d’image se dégrade. Le zoom numérique est donc à utiliser en dernier recours. Le meilleur moyen est de se rapprocher de son sujet, quand cela est possible bien sûr.
  • Le capteur . Si l’on peut faire une comparaison, le capteur numérique  est l’équivalent de la pellicule argentique. Plus la pellicule est large, exemple 35 mm, meilleur est la qualité d’image. En vidéo numérique, on parle soit de capteur plein format ou de capteur APS. La distinction se fait surtout dans un usage professionnel. Le capteur plein format offre une plus grande gamme dynamique des couleurs en autres. 
  • La prise son. Toute caméra est équipée d’un micro. Nous reviendrons, plus en détail sur cette option, dans la deuxième ligne budgétaire. Ce qu’il faut retenir : une prise externe micro sur une caméra est une une option à ne pas négliger. D’autant plus, si vous souhaitez une prise de son de qualité. 
  • Le support d’enregistrement: Aujourd’hui tous les caméscopes enregistrent sur carte mémoire. Ils peuvent aussi proposer une mémoire interne. Mieux vaut opter pour un modèle de grande capacité, permettent d’enregistrer plusieurs heures de rush ( vos images) en qualité maximale.
  • L’écran : Le choisir de préférence tactile « multitouch » pour faciliter la navigation dans les menus. Au sujet du viseur, il se retrouve désormais uniquement  sur les modèles haut de gamme, c’est dommage. 
  • La fonction wifi . Depuis quelques années, les caméscopes grand public et professionnel  se rapprochent de la même connectivité de nos smartphones. Il est donc tout à fait naturel de voir cette option fleurir sur les caméras.
  • Le pico-projecteur.  C’est un vidéo projecteur intégré à votre caméra. Vous pouvez consulter vos séquences vidéos en les projetant directement sur un mur. Mais attention, la qualité n’est pas toujours au rendez-vous.
  • La connectique : Tous les caméscopes sont équipés en générale d’une connectique pour relier le signal vidéo à un téléviseur par exemple, une sortie HDMI. Vérifiez si le caméscope possède au moins une sortie HDMI.

Les dernières nouveautés

  • Le twin caméra : proposé par Panasonic, cette option assez originale permet de filmer et d’avoir un autre angle de caméra. Ainsi, l’image est composée de la prise de vue principale et d’une prise de vue secondaire, c’est magique !  
  • Le mode bébé. Et oui, les fabricants ont de l’imagination. Cette option vous propose un pré-réglage pour capturer facilement ces moments uniques. Les réglages sont optimisés pour la couleur de la peau de bébé, incroyable.

Si vous envisagez plutôt l’achat d’un reflex, vous avez un choix considérable de boîtiers. Rentrons dans les détails.

Les différents types de boîtiers photographiques

  • Un compact : c’est un appareil photo entièrement automatisé, qui n’offre aucune possibilité de changer d’objectif. Cependant, son prix est très abordable.
  • Un Bridge : Il est souvent débrayable, c’est à dire que vous pouvez passer en mode semi automatique ou manuel. Appareil idéal pour commencer sans se ruiner.
  • Un Hybride : C’est un Réflex miniaturisé. Ses objectifs sont interchangeables, vous pouvez effectuer un mode de prises de vues automatique, semi automatique ou manuel, le rapport qualité prix est intéressant.
  • Un Reflex : Appareil qui comporte de nombreux  avantages. Il comporte un boîtier sur lequel on adapte des objectifs inter changeable, du grand angle au téléobjectif ou focale fixe. Un inconvénient cependant, pour satisfaire vos besoins, il faudra peut-être investir dans plusieurs objectifs. Avec un reflex, il est possible de passer dans un mode entièrement manuel, ou semi automatique. Comptez 400 € pour une entrée de gamme. Encore un petit bémol, tous ne sont pas équipés d’une prise microphone externe. 

Et la chaîne de diffusion ! Sur quels supports allez-vous diffuser vos vidéos ?

Un écran TV 4k, une chaîne Youtube, un smartphone, un écran de cinéma .. Face à autant de possibilités, il faut faire un choix stratégique.  Aujourd’hui, vous trouvez, à minima des appareils de diffusion ( votre TV) en Full HD (1920 x 1080 pixels). Pensez donc au respect de la chaîne de production. Je filme en 4K, je monte en 4K, je peux diffuser en 4K. CQFD !

Gardez en tête, cette maxime populaire :   » qui peut le plus peut le moins, mais qui peut le moins ne peut pas le plus …. « 

1ère ligne budgétaire : le matériel de prise de vues.

bien choisir sa caméra

Il est illusoire de penser qu’un seul matériel va s’adapter à tous vos projets.

  • Un caméscope de point atteint très vite ses limites pour la captation d’images sportives.
  • Une action cam (ou GoPro) est limitée pour une bonne prise de son.
  • Un appareil photo reflex est mieux adapté pour le tournage d’une fiction, d’un clip, on peut adapter différents objectifs en fonction de ses besoins. Par contre, on trouve plus de contrainte pour le son. Tous les Reflex ne sont pas équipés de prise micro externe.

La liste des avantages et inconvénients de chaque appareil est longue. Néanmoins, nous vous proposons quelques pistes au sujet des caméscopes. Tout ce qui touche au Reflex fera l’objet d’un autre article.

 

Budget à moins de 250  : Votre budget est limité, vous débutez et vous souhaitez un appareil simple d’utilisation, notre sélection du moment.

  • JVC GZ-R441BEU. Sa particularité, sa mise au point peut se faire en auto ou en manuel, sa définition est seulement en HD, mais il est étanche jusqu’à 5 mètres.

  • CANON Legria HF R806 Noir WiFi. Sa batterie est longue durée. Il est Full HD avec le mode bébé.
  • SONY HDR-CX240. Full HD, il intègre un objectif grand angle

  • ORDRO H264. Résolution 4K. Dans se budget catégorie, c’est l’un des plus performants du marché. Sa qualité d’image est bien au dessus de la moyenne.

Budget à moins de 500  : Avec ce budget, nous commençons à monter en gamme. Vous trouverez les 1ers caméscopes avec un entrée micro. Mais également avec plus d’options.

  • Panasonic HC-VX870 Résolution 4k avec le dispositif, twin caméra, bon compromis pour débuter des projets semi professionnels.
  • Sony HDR-CX625 résolution Full  HD, mode Time-lapse, prise micro et casque 

2ème ligne budgétaire : le matériel de prise de son.

bien choisir son matériel son

Chaque appareil de prise de vues est équipé d’un microphone nommé « omnidirectionnel ». Ce microphone capte les sons dans toutes les directions. Malheureusement, si vous souhaitez faire de la fiction, du reportage, il faut prévoir un micro additionnel filaire ou un micro HF et dans certains cas une perche micro. L’idéal est que votre appareil  soit également doté  d’une prise casque. Un plus pour contrôler le son. Sur la ligne budgétaire prise de son, on peut se faire plaisir… vous avez à votre disposition environ 1000 microphones de qualités et caractéristiques différentes…surprenant non !

Un conseil : si vous avez peu de prises de son à effectuer, il est plus judicieux d’envisager la location. De ce fait, vous adapter votre location en fonction du projet de captation et l’investissement de départ est moindre. Autre avantage, cette option vous permet de tester différent matériel de prise de son et peut-être repérer le matériel le plus en adéquation avec l’ensemble de vos projets.

3ème ligne budgétaire : le matériel d’éclairage

bien choisir son éclairage

Investir sur du matériel d’éclairage, c’est une bonne idée mais faut-il avoir quelques notions sur la gestion des éclairages additionnels et avoir le temps de mettre en place ces derniers. On n’y pense que peu souvent mais la gestion de la lumière dans une réalisation peut prendre beaucoup d’importance et de temps. Positionner correctement des éclairages demande une expertise et des compétences. Votre budget peut très vite exploser … heureusement les prix des éclairages LED sont depuis quelques années devenus très accessible.

Un conseil : réfléchissez avant l’achat, je préconiserai plutôt l’achat de matériels d’occasion, ou partir sur une location avec pour avantage de bien repérer le matériel.  

4ème ligne budgétaire : le trépied, classique ou à tête fluide ?

Là aussi, c’est une question de projet et de matériel. Vous souhaitez réaliser des interviews et vous serez seul pour filmer, gérer une bonne prise de son, positionner votre éclairage et enfin poser vos questions. C’est le travail du JRI -Journaliste reporter d’Images-.  Le premier critère pour un trépied, qu’il s’adapte au poids de votre caméra. Et oui, un trépied d’appareil photo n’est peut-être pas adapté à un caméscope. Et là aussi, souvenez vous de notre maxime… qui peut le moins ne ….

Vous envisagez la réalisation de mouvement de caméra digne des plus grandes réalisations, alors optez pour un trépied avec rotule. Un pied à tête fluide vous permettra de faire des mouvements de caméra fluide. Mais là je crois que nous avons fait exploser le budget, alors un conseil : l’occasion !